Les joies de la vie londonienne

Posted by admin on juin 12, 2015
Europe, Londres / No Comments

Après un court séjour à New York, Mathilde a repris ses valises pour tenter l’aventure londonienne. Elle nous en dit plus sur ses découvertes de la capitale britannique.

Ce qui m’a motivée à partir à Londres ?

C’est surtout le fait qu’une amie à moi parte en stage là-bas. Comme j’avais envie de découvrir une ville en dehors de la France et d’améliorer mon anglais, c’était l’occasion parfaite.

Ce que j’aime le plus à Londres ?

C’est une ville cosmopolite où il y a toujours quelque chose à faire. Et même en étant une grande ville, il y a beaucoup d’espaces verts, de marchés, de promenades à faire etc. Et puis, les gens sont très polis et beaucoup plus respectueux qu’en France.

londres1

Avais-tu déjà vécu à l’étranger auparavant ?

L’année dernière, j’ai passé 2 mois et demi à New York. Ce que j’adore, c’est découvrir de nouvelles cultures, d’autres façons de penser, faire la connaissance de nouvelles personnes et se redécouvrir soi même en même temps que les autres le font. C’est un peu repartir de zéro.

Les choses à faire absolument à Londres ?

Se balader le long de la Tamise depuis le London Eye jusqu’au London bridge. Prendre un Thames Clipper pour passer en dessous du Tower bridge : je suis allée à Greenwich comme ça.

En été, je conseille de profiter des nombreux parcs. En automne, Hampstead Heath (c’est le plus grand dans le nord) est magnifique!

hampstead

Bruncher au Breakfast Club (celui de Old street est mon préféré) et de toute façon il faut absolument goûter un English breakfast. Honnêtement, ils sont bons quasiment partout.

Presque tous les musées sont gratuits donc quand on s’ennuie en hiver, c’est génial.

Les marchés sont aussi à visiter : Camden, Spitalfields, Borough market etc . Par contre, celui de Nothing hill est sympa seulement en été à mon goût. Prendre un bus et s’asseoir tout devant à l’étage : on en profite pour visiter le temps de notre trajet.

Il ne faut pas non plus manquer la relève de la garde. Certes, c’est cliché mais c’est à voir au moins une fois malgré la foule.

london6

Des endroits à conseiller pour tester les spécialités locales ?

Je n’ai malheureusement pas d’endroit à conseiller pour les spécialités locales car finalement, c’est tellement cosmopolite qu’on mange de la nourriture qui vient de tous les pays sauf d’Angleterre 🙂 Par contre un truc à goûter absolument pour le petit déj ou le « tea time », ce sont les scones avec de la clotted cream et de la confiture (de framboise ou de rhubarbe si possible).

Un conseil pour les Français qui voudraient venir travailler ici ?

Le conseil que je donnerais à quelqu’un qui veut venir travailler à Londres serait: de trouver un boulot avant d’arriver, ou bien d’avoir BEAUCOUP d’économies, parce qu’en fait ce n’est pas si facile que ce qui se dit de trouver un travail à Londres (encore pire si on ne parle pas bien anglais) et Londres c’est quand même super cher, surtout les transports.

Deuxième conseil: Faut se motiver et prouver qu’on en veut, parce que des étrangers qui cherchent un travail, ce n’est pas ça qui manque.

Et dernier conseil: prendre rendez-vous le plus tôt possible avec un job center pour avoir son numéro d’assurance parce que sans lui, on ne peut pas travailler (sauf illégalement mais ce n’est pas conseillé 🙂

london2

Ce qui te manque le plus de France ? Le fromage.

Ce qui te manque le moins ? La mentalité fermée de beaucoup de gens et leur manque de courtoisie.

Des projets pour l’avenir ?

Mes projets voyages: je compte retourner à New York pour une période de trois mois au printemps. J’y serais bien restée plus longtemps en fait mais le visa touristique c’est 3 mois maximum et sinon c’est galère. Mon rêve, c’est aussi de visiter l’Amérique Latine en mode aventure sac à dos mais bon ça, ce n’est pas pour tout de suite…

Une anecdote amusante avec les locaux ?

Les « Hello my love » ou les « How are you doing sweetie? » en rentrant dans une boutique…ça m’a assez surprise au début mais on s’y habitue vite.

Tags: , ,

Fascinante Asie, de Shanghaï à Hong-Kong

Posted by admin on avril 21, 2014
Asie-Pacifique, Hong-Kong / No Comments

Voyageur au long cours, Guillaume vient de s’installer à Hong-Kong, après une année au Canada et quelques années en Chine continentale. Il nous en dit plus sur sa passion pour l’Asie.

Qu’est ce qui t’a motivé à partir en Asie ?

Apres un an au Canada et ayant une nouvelle opportunité d’étudier a l’étranger, j’ai décidé d’aller découvrir l’Asie. Étant donné l’exemplaire et historique croissance de la Chine il y a quelques années, je ne pouvais que choisir ce pays passionnant.

Ensuite, diplôme de grande école en poche, on m’a proposé un VIE dans l’industrie du vin. Apres 5 ans en Chine, je vis actuellement a Hong Kong, une ville formidable!

hk-city

Peux tu résumer en 3 mots ce que tu aimes le plus ici ?

Praticité , dynamisme, verdure

As tu déjà vécu à l’étranger avant ?

J’ai vécu un an au Canada. J’ai beaucoup apprécié la mentalité , la simplicité et la gentillesse des Canadiens. Ce sont des personnes chaleureuses, à la cool et ouvertes d’esprit. J’ai eu la chance de vivre dans une grande ville mais d’aller aussi jeter un œil au Canada dont on rêve tous, celui des chiens de traineaux, des tempêtes de neige et des -40 degrés.

Quels sont les endroits que tu recommandes à voir ou les choses à faire absolument à Shanghaï / Hong Kong ?

Shanghaï : La concession française (où subsiste encore une importante empreinte de la présence tricolore du début du 20 ème)

Hong-Kong: Après un petit dej’ dans un bistro caché des ruelles de Soho, louer un bateau avec des amis pour aller a Sai Kung beach !

hk2

Un endroit à recommander pour goûter les spécialités locales à Hong-Kong?

Aller s’asseoir sur les tabourets installés par les restaurants de rues a Kowloon.

Quel conseil donnerais tu à un Français qui souhaite venir travailler ici ?

Attrape ton passeport, prend un avion, et cherche sur place !

Qu’est ce qui te manque le plus de France ?

J’imagine que la proximité avec la famille et les amis est certainement la chose qui manque le plus.

Et ce qui te manque le moins ?

Les grèves des cheminots et l’impossibilité de pouvoir se promener où on veut, à l’heure qu’on veut, ne me manque  pas du tout!

unnamed

Des projets pour l’avenir ? Envie de rentrer en France, de tenter un autre pays ?

Ma fiancée étant Mexicaine, nous allons certainement rester à Hong-Kong pour un bout de temps. Ensuite, on verra selon les opportunités de carrière !

Quelque chose qui t’a particulièrement surpris dans le pays ?

Les Chinois sont persuadés que Hong-Kong fait partie intégrante de leur pays. Il était drôle de voir à la frontière hong-kongaise, un jeune Chinois de 5 ans tirer sa mère par la main car il ne comprenait pas pourquoi il était dans la file “étrangers”.

 

Tags: , , ,

Sous le soleil du Liban

Posted by admin on mars 09, 2014
Moyen-Orient / No Comments

Amélie nous conte ses rencontres étonnantes sous le climat méditerranéen du Liban.

Qu’est ce qui t’a motivée à partir au Liban ?

Mes racines et ma passion pour la politique du Proche-Orient m’ont motivée à partir à Beyrouth.

beyrouth

©amelie

Peux tu résumer en 3 mots ce que tu aimes le plus ici ?
Les saveurs, la chaleur et le Sud.

As tu déjà vécu à l’étranger avant ?
Oui (Etats-Unis, Royaume-Uni, Canada, Malaisie) et tout dépendait des rencontres que je faisais. Ici, elles sont toujours surprenantes.

Quels sont les endroits que tu recommandes à voir ou les choses à faire absolument au Liban?
La maison d’hôtes Orange House à Naqura, tout près de la frontière israélienne. Mona vous accueille dans la dernière réserve de tortues de mer du Liban, qu’elle se bat pour sauver de l’urbanisation rampante. Une des dernières plages vierges du pays, un paysage digne des Caraïbes.
Le petit plus, c’est le petit-déjeuner avec 7 confitures de fruits du jardin. Celle au fruit de la passion restera gravée dans ma mémoire!

liban

©amelie

Un endroit à recommander pour goûter les spécialités locales ?
Teh Marbouta à Hamra. Idéal rapport qualité/prix, ambiance top. Il faut y aller à minimum 4 pour les mezze, les portions sont grandes. Réservation conseillée, surtout les soirs d’été pour profiter de la terrasse.
Sinon pour des papilles qui frétillent, Leila, sur le toit du mall ABC à Achrafiyeh. Pour que je conseille un resto dans un centre commercial, c’est qu’il est vraiment top.
Dans le même genre, vous entendrez aussi parler d’Abdel Wahab à Monot, ou E3nab à Mar Mikhael, je trouve qu’ils se valent plus ou moins.

Quel conseil donnerais tu à un Français qui souhaite venir travailler ici ?
Qu’il a intérêt à économiser car le visa de travail coûte 3000 ou 5000$. Ceci dit, il peut facilement sortir du territoire tous les 3 mois, notamment en allant à Chypre, 3/4h de vol pour 150$ A/R.
Sinon, tout dépend de son domaine. La plupart des étrangers au Liban sont journalistes ou bossent en ONG, alors ces filières sont un peu saturées. Quoiqu’il y a pas mal de créations de postes en ING/ONG en ce moment, dues à l’afflux de réfugiés syriens. Mais ils requièrent souvent une expérience préalable et la maîtrise de l’arabe.

coucher de soleil liban

©amelie

Qu’est ce qui te manque le plus de France ? Et ce qui te manque le moins ?
Le plus, la nourriture qui ne te fait pas te sentir enceinte à la fin de chaque repas. Le moins, la mauvaise humeur ambiante des Parisiens et la grisaille qui lui est assortie.

Des projets pour l’avenir ? Envie de rentrer en France, de tenter un autre pays ?
Envie de rester au Liban, mais ce ne sera peut-être pas possible car il est difficile d’y trouver du travail. Dans tous les cas, aucune envie de rentrer en France.

Quelque chose qui t’a particulièrement surprise dans le pays ?
Qu’on peut vraiment trouver un mélange de tout et de rien dans ce pays. Des femmes voilées hyper sexy, d’autres opprimées qui veulent fuir leur communauté mais qui y restent fidèles, des gens extrêmement polis et instruits mais qui n’ont aucune considération pour autrui, l’environnement, le futur, etc… Je le répète, chaque rencontre est étonnante.

 

Tags: ,

Happy Frenchie en Californie

Posted by admin on janvier 28, 2014
Amérique du Nord, San Francisco / No Comments

Ariel a rejoint la Californie après avoir quitté la grisaille londonienne et parisienne, et profite désormais de la « can do » attitude et des grands espaces à perte de vue.

Qu’est ce qui t’a motivé à partir ?

Une opportunité chez Apple, une passion pour les films américains et un pays où tout semble possible !

san diego

Peux tu résumer en 3 mots ce que tu aimes le plus ici ?

La liberté d’entreprendre, les grands espaces et la qualité de vie

Avais tu déjà vécu à l’étranger ?

Oui à Londres et en Irlande. C’est agréable de pouvoir casser la routine, prendre des risques, faire des rencontres. Et puis, j’éprouvais un certain ras le bol en France, j’avais envie de voir du pays.

Les endroits à voir absolument dans la région ?

Yosemite : on peut y faire des treks fabuleux. Les routes sont fermées en hiver mais là encore on peut y faire de superbes randos et même tomber sur des ours.

Le Sequoïa National Park

La réserve d’élans de Tomales, on y voit aussi des martin-pêcheurs, des pélicans

La Napa Valley pour le vin

Le Grand Canyon, à faire plutôt en janvier ou février pour éviter les grosses chaleurs

Il faut aussi explorer le Nord-Ouest et notamment la région de Portland

Les spécialités locales à ne pas manquer ?

Le Dungeness Crab au Franciscan, Pier 43 à SF

Les vrais sushis : les Californian rolls, les tempuras et les mochi ice creams

Les taquerias mexicaines, comme la Corneta à SF dans le quartier de Mission

La Cheesecake factory

Les Krispy Kreme doughnuts

taqueria sf

Des conseils pour un Français qui voudrait s’installer ici ?

Just do it ! Si vous avez une opportunité pour venir ici, saisissez-la !

Attention : en Californie la forme physique est importante. Quant à l’alimentation, il faut aussi faire attention à ce que l’on mange. Il vaut mieux rechercher la qualité des ingrédients, même si cela coûte plus cher.

Les quelques points clés à suivre :

  • Payez plus cher votre logement pour un endroit que vous appréciez vraiment
  • Faites attention à votre alimentation et votre hygiène sportive. La différence culturelle est importante, notamment concernant le rapport au sport et à la cuisine. Les relations peuvent paraître superficielles au premier abord. Il est conseillé de partager des valeurs dans les efforts.
  • Profitez en pour voyager, découvrir ce merveilleux pays et ses grands espaces

Ce qui te manque le plus de France ?

La sécurité sociale. Ici il est important d’avoir une bonne couverture médicale proposée par son employeur.

Ce qui manque le moins ?

La tronche des Parisiens dans le métro, l’hiver

dolores park sf

Des projets pour l’avenir ?

Protéger ma vie perso, c’est le plus important. Je profite de chaque instant ici en Californie. Si je pouvais rester, je resterais probablement mais je préfère ne rien prévoir…

Tags: , , , , ,

Berlin, spacieuse, abordable et arty

Posted by admin on décembre 10, 2013
Europe / No Comments

Berlin fait souvent la une des journaux, une capitale européenne à taille humaine, avec des loyers encore abordables qui attire des jeunes du monde entier. Fred nous raconte pourquoi il est parti s’installer là-bas.

Qu’est ce qui t’a motivé à partir à Berlin ?

Quand j’y repense, je sais que j’avais très envie de partir juste après mes études, mais j’ai eu la chance d’être embauché à la fin de mon stage de fin d’études. La vie a suivi son cours, et je suis resté à Paris pendant quatre ans. Le reste est une longue histoire, mais j’ai perdu mon travail à la fin de l’année dernière, et j’ai tout simplement décidé de venir tenter ma chance ici. Je suis donc installé ici depuis le mois de juin, et pour l’instant je m’y sens très bien.

J’avais déjà visité la ville à trois reprises, lors de vacances ou de weekends entre amis, et au retour de chacun de ces séjours, je me suis toujours dit que je me verrais bien poser mes valises là-bas, un jour… Si mon départ s’est plus ou moins fait sur un coup de tête, je sais que la destination était déjà toute trouvée.

alexanderplatz berlin

 

Peux tu résumer en 3 mots ce que tu aimes le plus ici ?

Liberté, sérénité, créativité.

Avais tu déjà vécu à l’étranger avant ? Qu’est ce que tu as le plus apprécié dans chacune de ces expériences ?

J’ai vécu une année d’échange universitaire à Bristol en Angleterre. J’avais à peine 18 ans, et avec le recul, je sais que cette expérience m’a énormément fait grandir, et qu’elle fait aussi partie des raisons pour lesquelles je suis aujourd’hui expatrié. La chose la plus importante que j’ai retenu de cette année, c’est que je n’étais pas « obligé » de passer le reste de ma vie en France. J’ai réalisé que j’avais le choix. J’ai grandi dans un petit village de 600 personnes en Champagne-Ardennes, donc autant te dire que l’expatriation était pour moi une idée assez lointaine, vers laquelle personne ne m’a jamais poussé, que ce soit mon entourage ou mes professeurs…

Deux de mes colocataires (français) de l’époque sont restés faire leur vie sur place à la fin de cette année d’échange, et j’étais à deux doigts de les suivre… la raison l’a emporté, et je suis rentré en France pour poursuivre mes études. Pas de regrets, mais j’aime essayer d’imaginer où est ce que je serais aujourd’hui si j’étais resté (le premier vit aujourd’hui en Pologne, et l’autre en Irlande…).

En dehors de cette année d’échange, j’ai beaucoup voyagé (principalement en Amérique du Nord et en Europe), mais je n’ai jamais vécu ailleurs qu’à Paris, ces huit dernières années.

 spreepark

Quels sont les endroits que tu recommandes à voir ou les choses à faire absolument à Berlin ?

Je ne suis ici que depuis quelques mois, et j’ai moi même encore beaucoup d’endroits à découvrir 🙂 Voici quand même quelques adresses, en vrac :

Tempelhof : c’est un ancien aéroport qui a été reconverti en parc. L’espace est vraiment immense (c’est un parc de la taille d’un aéroport, essayez d’imaginer), et pour moi qui adore faire du vélo, c’est l’idéal : le goudron des anciennes pistes d’atterrissage est lisse et parfait pour aller le plus vite possible, sans circulation, ni feu rouge. Mais si vous n’aimez pas le vélo, vous pouvez toujours y faire un barbecue, jouer au frisbee ou boire une bière installé dans les chaises longues du biergarten central.

le musée Helmut Newton : passage obligatoire pour tous les amateurs de photographie. L’exposition permanente retrace tout le travail de ce grand photographe allemand, dont le travail continue encore à influencer la photographie de mode telle qu’elle existe aujourd’hui. Un vrai monument.

les bords de la Spree (partie est) : il n’y a pas vraiment de parcours en particulier, mais vous pouvez commencer par l’East Side Gallery (en plein air, métro Warschauer Strasse) et continuer à pied vers l’est pour rejoindre Treptower Park. C’est un énorme espace vert au coeur duquel se cache un ancien parc d’attraction qui a été laissé à l’abandon. Débrouillez vous pour passer les barrières de sécurité et explorez ce parc fantôme…

berlin parcs

Un endroit à recommander pour goûter les spécialités locales ?

La spécialité la plus locale que j’ai goûtée ici pour l’instant n’est pas très exotique : bratwürst et bretzels fourrés au beurre, pour l’Oktoberfest… Donc voici quelques unes de mes adresses « alternatives » d’amateur de streetfood :

currywurst : tout le monde vous parlera du Curry 36 (Mehringdamm), mais sa file d’attente peut facilement durer plus d’une heure… celui qui se trouve sous le métro Eberswalder Strasse est beaucoup moins convoité, et il est tout aussi bien.

burger : essayez au moins une fois le Burgermeister (métro Schlesisches Tor), mais si la file d’attente vous décourage, je peux vous recommander sans problème Schiller Burger (métro Boddinstrasse)

döner : je crois que la file d’attente du Mustafa Gemuse Kebap (Mehringdamm) pourrait dépasser les frontières de la ville… Je n’avais jamais vu quelqu’un prêt à attendre plus de deux heures pour un simple döner. Ceci dit, il y est vraiment excellent. Petit secret d’initié : il en existe un deuxième, beaucoup moins couru, avec une recette identique, dans un autre quartier de Berlin…

prater biergarten

 

Quel conseil donnerais tu à un Français qui souhaite venir travailler ici ?

Je sais que j’ai eu énormément de chance, mais je ne connaissais personne ici avant d’arriver, et j’ai réussi à m’installer (trouver un travail et un appartement) en moins de deux mois, malgré un niveau d’allemand plutôt… léger. La ville est tellement internationale que la langue n’est pas une barrière : quasiment tout le monde parle et comprend l’anglais. Le fait de ne pas parler allemand ne doit pas vous freiner si vous avez envie de tenter votre chance à Berlin (cependant, je ne saurais pas dire si c’est aussi le cas dans les autres grandes villes d’Allemagne).

Qu’est ce qui te manque le plus de France ?

Mes potes, bien entendu, et la beauté de Paris. Mais en dehors de ça…

Et ce qui te manque le moins ?

Paris devient une ville de plus en plus stressante, de plus en plus chère, et de moins en moins accueillante pour les jeunes. La qualité de vie en général est définitivement meilleure ici.

Les projets pour l’avenir ? Envie de rentrer en France, de tenter un autre pays ?

Je pense rester ici au moins jusqu’à l’été prochain, puis je verrai si je reste ou non. Je suis assez mauvais pour faire des plans à long terme (et même à court terme), donc je préfère ne rien planifier, et y penser au moment voulu… J’ai encore plein de choses à faire ici, et l’idée même de penser à une date de retour est assez étrange pour l’instant.

Si je devais quitter Berlin, je sais que je ferais en sorte de ne pas revenir à Paris, et que je crois que je tenterais ma chance à New York… mais ça c’est encore une autre histoire.

Quelque chose qui t’a particulièrement surpris dans le pays ?

J’ai croisé énormément de jeunes (comprendre « qui ont moins de 30 ans ») qui viennent de partout dans le monde et qui, comme moi, sont venus tenter leur chance à Berlin. Au fil des conversations, on peut retrouver une sorte de fil rouge qui lie toute cette génération, qui déborde d’idées et d’énergie, mais qui semble penser que leur ville d’origine n’était pas faite pour eux. Beaucoup croient que Berlin leur permettra de concrétiser leurs idées ou de trouver leur voie, et j’en fais définitivement partie…

 

Tags: ,