Monthly Archives: juillet 2013

L’Australie, pays des backpackers

Posted by admin on juillet 25, 2013
Asie-Pacifique, Australie / No Comments

Pierre, citadin parisien devenu baroudeur sous le soleil australien, nous livre ses impressions sur la « sweet life down under ».

Ce qui m’a motivé à partir ?

D’abord une rupture avec pour conséquence le besoin d’avoir à rechercher un nouvel appartement seul à Paris avec un salaire plus que moyen, à cause d’un boulot qui, de surcroît, ne me plaisait pas.

La solution la plus simple à l’époque pour moi, qui adore voyager, c’était enfin de sauter le pas et de partir pour l’Australie, qui était tout simplement une de mes dernières destinations de rêve.  Le fait de ne plus vraiment avoir de famille proche est aussi un facteur important, avec peu d’attaches ( même si je n’en oublie pas moins les amis), le départ est peut-être plus simple.

australie

Au pays des backpackers

3 mots pour résumer ce que j’aime en Australie ?

Immensité : je suis ici depuis plus d’un an déjà et j’ai l’impression de n’avoir encore rien vu, toute la côte Ouest, Uluru, Darwin… encore tant de choses a voir.
Diversité : Tant de paysages différents  le climat de Cairns à Melbourne, du désert,  des plages, des forêts, des montagnes, j’ai même fait de la randonnée dans la neige, ce que je ne m’attendais pas à faire ici en Australie à vrai dire.
Opportunités :  Venir deux ans en Australie, c’est aussi l’occasion de rencontrer plein de gens, des locaux, des backpackers, d’autres Français, des rencontres par dizaines qui sont autant d’occasion de faire des choix différents pour la suite de tes aventures, et même pour la suite de ta vie.

Déjà vécu à l’étranger avant ?

J’ai beaucoup voyagé mais non je n’avais jamais vécu dans un autre pays que la France. La vie n’est pas tellement différente quand tu vis dans une grande ville comme Melbourne ou Sydney, tu retrouves les mêmes choses qu’en France. À part la langue, c’est presque du pareil au même  même si la mentalité n’est pas la même. Cet aspect-là, tu le découvres en rencontrant les locaux. On peut difficilement prouver qu’il est plus facile de se faire des amis ici ou ailleurs, ça dépend tout simplement de chacun.

Les endroits que je recommande en Australie ?

Plusieurs jours dans les Blue Mountains pas très loin de Sydney, pour se faire des randonnées très sympa.

Les environs de Cairns : même si la ville en elle même n’a rien d’extraordinaire, il y a des cascades a voir et des marches dans la « rainforest » qui valent vraiment le coup. Une fois à Cairns, il est impossible de ne pas s’offrir au moins une journée ou deux de snorkelling, ou mieux, de plongée. J’ai fait un survol de la barrière de corail en hélicoptère et je dois avouer que c’était vraiment magique vu d’en haut aussi !

Pour les grandes villes, Melbourne reste ma favorite. Aux environs, il y a la fameuse Great Ocean Road qui est un classique, à deux heures de route : Ballarat, bel exemple de ville minière, où on sent son histoire de l’âge d’or.

Pour aller encore plus loin dans l’Outback : Broken Hill et Silverton, deux villes où on a l’impression d’avoir fait un saut dans le passé, avec aussi un improbable musée Mad Max 2.

sydney

Sydney

Où goûter les spécialités locales ?

Il faut avouer que l’Australie n’est pas vraiment réputée pour sa gastronomie et je ne peux pas dire le contraire. On peut goûter des choses différentes (émeu, kangourou, crocodile…) mais c’est triste à dire, aucun plat ne m’a transcendé.

Mon endroit favori est a Melbourne mais c’est un bar à chocolat « Chokolait » dans le centre, meilleur chocolat chaud de toute ma vie. J’y vais régulièrement et ça va horriblement me manquer quand je vais partir.

La spécialité australienne c’est évidemment la tourte (pie). Il est donc possible de trouver des endroits avec des tourtes maison qui valent vraiment le coup, mais j’attends encore celle qui me laissera sans voix.

Par contre je conseille fortement de faire des visites de vignobles dans la Yarra Valley. Le vin est souvent bon et il est possible de visiter et de goûter sur place. Pareil pour les brasseries autour de Perth, qui font de très bonnes bières !

Crédit photo : readersdigest.com.au

©readersdigest.com.au

Un conseil pour venir travailler ici ?

Il est relativement facile de trouver du boulot ici, si on cherche vraiment. Alors oui, les backpackers vont se retrouver avec les boulots habituels de serveur, ou vendeur dans un magasin, c’est selon. Dans la campagne en s’éloignant des villes, le fruit picking est courant et facile a trouver. Des auberges de jeunesse se spécialisent la dedans et aident les voyageurs à trouver du boulot, payé au rendement ou a l’heure.

Mais si l’on souhaite s’installer ici, il faut avoir une spécialité. Les plus recherchés sont forcément les Chefs en cuisine, par exemple. Etre Français et Chef, c’est presque l’assurance de trouver un boulot avec un Sponsorship.

Qu’est ce qui te manque le plus de France ?

Les pâtisseries, clairement. Un bon croissant un pain au chocolat, des chouquettes…. on peut trouver des croissants dans toutes les boulangeries ici mais ils utilisent rarement du beurre, donc leurs croissants sont fades…

Le fromage même si dans les grandes villes il est facile de trouver des fromageries avec des produits français (sauf ce qui n’est pas pasteurisé) mais il faut se préparer a payer le prix fort…

Le vin. Même si les Australiens font du bon vin, en France on peut avoir une bouteille de bon vin aux alentours de 15 euros. Ici il faut compter autour de 40$ pour quelque chose qui commence vraiment a valoir le coup.

Donc oui ce qui me manque le plus, c’est clairement la bouffe.

fromage-vin

©sommelier.fr

Et ce qui te manque le moins ?

Je vais être sévère, mais je pense que ce sont les Français, enfin la majorité d’entre eux. Après deux ans en Australie, je pense clairement être incapable de revenir vivre à Paris sans devenir fou, même si je serai très heureux de revoir mes amis.

Des projets pour l’avenir ?

Envie de rentrer en France : Non, définitivement.

Je suis sur le point de passer un nouveau palier de plongée et je prépare un voyage en Malaisie pour devenir Divemaster, le genre de diplôme qui me permet ensuite de chercher du boulot dans des centres de plongée  ou dans des hôtels qui proposent la plongée comme activité.  Ça me permettra de chercher du boulot a travers le monde, et de passer un diplôme d’instructeur par la suite.

Une anecdote sur les Australiens ?

La première chose qui me vient en tête  c’est assez simple mais ça me fait rire en y repensant.
En arrivant en Australie je me posais des questions sur l’accent Australien, qui apparemment est assez fort, donc je me demandais si j’allais avoir du mal a les comprendre. Les premières semaines passent, tout va bien, près de Melbourne, je comprends tout le monde et tout le monde me comprend, parfait.

Le changement a eu lieu quand je suis allé vers Mildura, région agricole pour faire mes 88 jours de boulot dans des fermes (pour prolonger le visa d’un an). J’étais donc dans une auberge de jeunesse. Je travaillais dans les vignes avec un ami anglais, et deux australiens d’une cinquantaine d’années. Au bout de 3 jours, j’ai avoué à mon pote anglais que je ne comprenais absolument rien à ce que l’un des australiens disait quand il s’adressait à moi. Et je me disais donc que mon niveau en anglais n’était donc pas aussi bon que ça.

Sa réponse : « Don’t worry I don’t understand shit either » .
Donc le fait qu’un anglais m’avoue que lui même ne comprenait pas ce qu’un Australien disait, je trouve ça vraiment pas mal.


 

 

Tags: , , , ,