Monthly Archives: mars 2014

Sous le soleil du Liban

Posted by admin on mars 09, 2014
Moyen-Orient / No Comments

Amélie nous conte ses rencontres étonnantes sous le climat méditerranéen du Liban.

Qu’est ce qui t’a motivée à partir au Liban ?

Mes racines et ma passion pour la politique du Proche-Orient m’ont motivée à partir à Beyrouth.

beyrouth

©amelie

Peux tu résumer en 3 mots ce que tu aimes le plus ici ?
Les saveurs, la chaleur et le Sud.

As tu déjà vécu à l’étranger avant ?
Oui (Etats-Unis, Royaume-Uni, Canada, Malaisie) et tout dépendait des rencontres que je faisais. Ici, elles sont toujours surprenantes.

Quels sont les endroits que tu recommandes à voir ou les choses à faire absolument au Liban?
La maison d’hôtes Orange House à Naqura, tout près de la frontière israélienne. Mona vous accueille dans la dernière réserve de tortues de mer du Liban, qu’elle se bat pour sauver de l’urbanisation rampante. Une des dernières plages vierges du pays, un paysage digne des Caraïbes.
Le petit plus, c’est le petit-déjeuner avec 7 confitures de fruits du jardin. Celle au fruit de la passion restera gravée dans ma mémoire!

liban

©amelie

Un endroit à recommander pour goûter les spécialités locales ?
Teh Marbouta à Hamra. Idéal rapport qualité/prix, ambiance top. Il faut y aller à minimum 4 pour les mezze, les portions sont grandes. Réservation conseillée, surtout les soirs d’été pour profiter de la terrasse.
Sinon pour des papilles qui frétillent, Leila, sur le toit du mall ABC à Achrafiyeh. Pour que je conseille un resto dans un centre commercial, c’est qu’il est vraiment top.
Dans le même genre, vous entendrez aussi parler d’Abdel Wahab à Monot, ou E3nab à Mar Mikhael, je trouve qu’ils se valent plus ou moins.

Quel conseil donnerais tu à un Français qui souhaite venir travailler ici ?
Qu’il a intérêt à économiser car le visa de travail coûte 3000 ou 5000$. Ceci dit, il peut facilement sortir du territoire tous les 3 mois, notamment en allant à Chypre, 3/4h de vol pour 150$ A/R.
Sinon, tout dépend de son domaine. La plupart des étrangers au Liban sont journalistes ou bossent en ONG, alors ces filières sont un peu saturées. Quoiqu’il y a pas mal de créations de postes en ING/ONG en ce moment, dues à l’afflux de réfugiés syriens. Mais ils requièrent souvent une expérience préalable et la maîtrise de l’arabe.

coucher de soleil liban

©amelie

Qu’est ce qui te manque le plus de France ? Et ce qui te manque le moins ?
Le plus, la nourriture qui ne te fait pas te sentir enceinte à la fin de chaque repas. Le moins, la mauvaise humeur ambiante des Parisiens et la grisaille qui lui est assortie.

Des projets pour l’avenir ? Envie de rentrer en France, de tenter un autre pays ?
Envie de rester au Liban, mais ce ne sera peut-être pas possible car il est difficile d’y trouver du travail. Dans tous les cas, aucune envie de rentrer en France.

Quelque chose qui t’a particulièrement surprise dans le pays ?
Qu’on peut vraiment trouver un mélange de tout et de rien dans ce pays. Des femmes voilées hyper sexy, d’autres opprimées qui veulent fuir leur communauté mais qui y restent fidèles, des gens extrêmement polis et instruits mais qui n’ont aucune considération pour autrui, l’environnement, le futur, etc… Je le répète, chaque rencontre est étonnante.

 

Tags: ,