Moyen-Orient

Sous le soleil du Liban

Posted by admin on mars 09, 2014
Moyen-Orient / No Comments

Amélie nous conte ses rencontres étonnantes sous le climat méditerranéen du Liban.

Qu’est ce qui t’a motivée à partir au Liban ?

Mes racines et ma passion pour la politique du Proche-Orient m’ont motivée à partir à Beyrouth.

beyrouth

©amelie

Peux tu résumer en 3 mots ce que tu aimes le plus ici ?
Les saveurs, la chaleur et le Sud.

As tu déjà vécu à l’étranger avant ?
Oui (Etats-Unis, Royaume-Uni, Canada, Malaisie) et tout dépendait des rencontres que je faisais. Ici, elles sont toujours surprenantes.

Quels sont les endroits que tu recommandes à voir ou les choses à faire absolument au Liban?
La maison d’hôtes Orange House à Naqura, tout près de la frontière israélienne. Mona vous accueille dans la dernière réserve de tortues de mer du Liban, qu’elle se bat pour sauver de l’urbanisation rampante. Une des dernières plages vierges du pays, un paysage digne des Caraïbes.
Le petit plus, c’est le petit-déjeuner avec 7 confitures de fruits du jardin. Celle au fruit de la passion restera gravée dans ma mémoire!

liban

©amelie

Un endroit à recommander pour goûter les spécialités locales ?
Teh Marbouta à Hamra. Idéal rapport qualité/prix, ambiance top. Il faut y aller à minimum 4 pour les mezze, les portions sont grandes. Réservation conseillée, surtout les soirs d’été pour profiter de la terrasse.
Sinon pour des papilles qui frétillent, Leila, sur le toit du mall ABC à Achrafiyeh. Pour que je conseille un resto dans un centre commercial, c’est qu’il est vraiment top.
Dans le même genre, vous entendrez aussi parler d’Abdel Wahab à Monot, ou E3nab à Mar Mikhael, je trouve qu’ils se valent plus ou moins.

Quel conseil donnerais tu à un Français qui souhaite venir travailler ici ?
Qu’il a intérêt à économiser car le visa de travail coûte 3000 ou 5000$. Ceci dit, il peut facilement sortir du territoire tous les 3 mois, notamment en allant à Chypre, 3/4h de vol pour 150$ A/R.
Sinon, tout dépend de son domaine. La plupart des étrangers au Liban sont journalistes ou bossent en ONG, alors ces filières sont un peu saturées. Quoiqu’il y a pas mal de créations de postes en ING/ONG en ce moment, dues à l’afflux de réfugiés syriens. Mais ils requièrent souvent une expérience préalable et la maîtrise de l’arabe.

coucher de soleil liban

©amelie

Qu’est ce qui te manque le plus de France ? Et ce qui te manque le moins ?
Le plus, la nourriture qui ne te fait pas te sentir enceinte à la fin de chaque repas. Le moins, la mauvaise humeur ambiante des Parisiens et la grisaille qui lui est assortie.

Des projets pour l’avenir ? Envie de rentrer en France, de tenter un autre pays ?
Envie de rester au Liban, mais ce ne sera peut-être pas possible car il est difficile d’y trouver du travail. Dans tous les cas, aucune envie de rentrer en France.

Quelque chose qui t’a particulièrement surprise dans le pays ?
Qu’on peut vraiment trouver un mélange de tout et de rien dans ce pays. Des femmes voilées hyper sexy, d’autres opprimées qui veulent fuir leur communauté mais qui y restent fidèles, des gens extrêmement polis et instruits mais qui n’ont aucune considération pour autrui, l’environnement, le futur, etc… Je le répète, chaque rencontre est étonnante.

 

Tags: ,

Mille et une nuits en Jordanie

Posted by admin on août 21, 2013
Jordanie, Moyen-Orient / 3 Comments

Après une escale en Irlande, puis au Mexique, Camille a posé ses valises en Jordanie et nous livre ses impressions sur la découverte de ce pays, riche d’histoire.

Qu’est ce qui t’a amenée en Jordanie ?

C’est plutôt l’opportunité professionnelle que la destination qui m’a amenée en Jordanie. Après 1 an chez Bouygues Telecom, je cherchais à poursuivre dans le secteur des télécoms à l’international, j’ai postulé pour un VIE chez Orange dans leur filiale à Amman et m’y voilà ! Je n’avais pas une grande connaissance du Moyen-Orient et encore moins de la Jordanie dont on entend peu parler car c’est l’un des pays les plus calmes de la région. Au final, c’est une très belle découverte et je m’y plais énormément.

Peux-tu résumer en 3 mots ce que tu aimes le plus ici ?

Difficile de résumer…Je dirais l’accueil et l’hospitalité des jordaniens, la diversité des paysages et des activités touristiques / sportives dans le pays et le climat très doux, le soleil est toujours au rendez-vous !

jordanie

Avais-tu déjà vécu à l’étranger avant ? Qu’est-ce que tu as le plus apprécié dans chacune de ces expériences ?

Je suis partie en Irlande à Dublin 6 mois pour mon 1er stage étudiant en 2009. J’ai apprécié changer d’environnement, découvrir une nouvelle culture et la Guinness ! J’ai ensuite vécu 6 mois au Mexique dans le cadre d’un échange universitaire au campus ITESM de Monterrey. J’ai découvert un mode de vie très différent de l’Europe. Les mexicains sont très chaleureux et j’ai eu la chance de visiter la plupart des sites touristiques du pays, de vraies merveilles ! J’ai adoré les escapades en Baja California, les paysages désertiques et les plages de sable fin bien sûr. Je recommande le carnaval de Veracruz qui reflète bien la culture festive typique au Mexique !

Quels sont les endroits que tu recommandes à voir ou les choses à faire absolument en Jordanie ?

Je recommande vivement Petra, les bords de la Mer Morte et surtout le désert du Wadi Rum. Plus qu’une visite touristique, le Wadi Rum est une vraie expérience à la rencontre des bédouins et permet d’en prendre plein les yeux entre les étendues de sable, les montagnes rocheuses et les nuits à la belle étoile.

Pour les amateurs de vieilles pierres, les ruines gréco-romaines de Jerash et Umm Qais sont encore en très bon état. Mention spéciale pour les vues imprenables à Umm Qais !

Moins connue, la ville de Madaba et ses églises ont un charme fou, sans parler de son succulent restaurant Haret Jdoudna.

Je conseille aussi, pour une pause farniente ou pour une plongée, la ville d’Aqaba au bord de la mer rouge. Les fonds marins sont très beaux et facilement accessibles même pour un plongeur débutant.

Enfin pour les plus sportifs je conseille d’aller se balader dans le Wadi Mujib ou le Wadi Dana.

jordanie

Un endroit à recommander pour goûter les spécialités locales ?

Les deux principales spécialités locales sont le mansaf, un plat à base d’agneau et de riz accompagné d’une sauce ressemblant au yaourt (‘jameed’) et le knafeh, un dessert plutôt calorique constitué de fromage et sirop de sucre.
Les restaurants Rajeen et le Sufra à Rainbow Street pas loin du 1er cercle sont 2 très bonnes adresses pour découvrir ces plats et autres spécialités de la région. Au programme : hoummous, muttabal, kebbeh, shawerma et autres mix grill…

Quel conseil donnerais-tu à un Français qui souhaite venir travailler ici ?

L’idéal est de trouver une opportunité avant de venir s’installer en Jordanie. L’absence de réseau dans le pays et la barrière de la langue arabe rendent difficile l’insertion professionnelle. Il existe cependant pas mal d’opportunités dans les entreprises françaises et internationales à Amman, notamment dans les secteurs de la grande distribution (Carrefour), de l’eau (Véolia, Degremont), de l’énergie (Areva) et des télécoms (Orange). Sinon les institutions françaises, type Ambassade de France ou Institut culturel français, proposent régulièrement des stages pour des étudiants à la recherche d’une 1ère expérience à l’étranger.

As-tu une expérience à partager qui t’a particulièrement surprise dans le pays ?

Les premiers mois en Jordanie sont assez dépaysants voire déroutants. Les jordaniens donnent l’impression d’être très proches des expats car très chaleureux mais il est très difficile d’aller boire un verre ou d’inviter/se faire inviter par un local. Apres 1 an en Jordanie, j’ai commence a gagner la confiance de quelques amis jordaniens et j’ai pu les rencontrer chez eux ainsi que leur famille, mais ca reste exceptionnel.

D’autre part, j’ai été très surprise du contraste entre leur penchant à toujours tirer les prix vers le haut vs. la générale honnêteté des gens. Les chauffeurs de taxi notamment vont toujours essayer de négocier un prix trop élevé pour une course.  D’un autre côté : il m’est arrivé plusieurs fois, alors que j’oubliais des affaires personnelles dans les taxis, de me faire rattraper par des chauffeurs pour me rendre mes affaires. Un chauffeur a même parcouru un centre commercial pour me retrouver et me rendre mon portefeuille…il ne manquait pas un centime.

Qu’est ce qui te manque le plus de France ?

La gastronomie française ! Le bon vin – ils en ont ici mais vraiment pas terrible, le porc sous toute ses formes, jambon, saucisson… et les fromages ! Le shopping aussi me manque pas mal. Ici les vêtements sont plus chers qu’en France et les choix plus restreints. L’idéal est de prévoir des retours en France tous les 4-5 mois maximum pour ne pas trop avoir le mal du pays 🙂

jordanie

©miss-vacances.fr

Ce qui te manque le moins de France ?

Je ne regrette pas d’être partie surtout pour avoir trouvé un confort difficilement accessible en France et pour échapper au stress et à la vie fatiguante de la région parisienne. Ici je me rends au travail en taxi – beaucoup plus confortable que le métro – pour 2 fois moins cher qu’un ticket de métro.

Les appartements de 20m2 ne me manquent pas non plus ! En VIE, nos logements sont pris en charge par l’entreprise, nous sommes donc logés dans d’immenses appartements. Enfin le temps pluvieux ne me manque pas du tout !

Des projets pour l’avenir ? Envie de rentrer en France ou de tenter un autre pays ?

Apres 2 ans en Jordanie, je cherche maintenant à rentrer en France ou dans un pays proche (Londres ?) pour retrouver ma famille et mes amis que je n’ai pu voir que rarement. Je ne considère pas ce retour comme définitif et j’espère avoir d’autres opportunités de vivre a l’étranger par la suite.

 

Tags: , , ,